Paresia

On ne peut voir qu'on ne voit pas ce qu'on ne voit pas..

Braudel et Bourdieu chez Pivot (1979) 4 mars 2011

.

.

Publicités
 

6 Responses to “Braudel et Bourdieu chez Pivot (1979)”

  1. Mézigue Says:

    Merci d’avoir retrouvé cette émission dans les archives.

    Bourdieu n’avait pas alors encore perdu ses dernières illusions sur l’intérêt d’un tel spectacle… Il avait à ce moment quarante-neuf ans.

    Ceci dit, on ne peut pas nier que Pivot était un animateur de talent pour ce type d’émission. Il avait l’habilité nécessaire pour que des personnages forts différents puissent échanger « quelques mots » pas trop stupides.

    A titre de comparaison – pour ceux qui magnifient internet dans ce que cela aurait apporté comme « ouverture d’esprit » – on peut aller écouter ici* un demi-sénile interviewé par un crétin complet. Ces deux abrutis** parlent de Bourdieu … et aussi de Barthes et Foucaut.

    Evidemment, tout étant relatif, l’émission de Pivot donne à côté l’illusion d’une haute tenue intellectuelle …

    *http://www.enquete-debat.fr/archives/raymond-boudon-les-analyses-de-bourdieu-secartent-d e-maniere-evidente-de-lesprit-scientifique

    **Evidemment Boudon n’est pas vraiment un abruti mais ce qu’il dit là, un abruti, ne connaissant de Bourdieu que ce qu’il en aurait lu dans un magazine de droite, le dirait tout aussi bien … On peut remarquer également que de ne pas se rendre compte que la personne qui vous interroge est un crétin en train de vous faire dire ce que vous n’auriez normalement pas dit si vous ne vouliez pas qu’on vous prenne pour ce que vous n’êtes pas, relève de l’abrutissement du personnage …

    • paresia Says:

      A propos, que pensez-vous de l’opposition entre Boudon et Bourdieu à propos de l’explication de la reproduction des inégalités sociales ? J’ai tendance à penser que cette opposition est peu pertinente, tant leurs analyses respectives me semblent complémentaires.

      En écoutant ici Boudon, j’ai l’impression qu’il n’est pas innocent quand à la persistance de cette opposition (entendons-nous bien, je ne nie pas la pertinence de l’opposition méthodologique de ces deux sociologies, mais m’interroge sur la présentation « scolaire » généralement faite de la question particulière des inégalités sociales).

  2. Mézigue Says:

    Je pense qu’effectivement il faut avoir une vision des choses d’un simplisme consternant pour vouloir opposer Bourdieu à Boudon. Hélas Jean Robin n’est pas le seul capable de ce genre « d’exploit ». Comme je le disais plus haut, ce genre de présentation relève du journalisme (de presse ou d’internet) dans ce qu’il a de plus négatif … quant ce n’est pas, tout simplement pour des raisons politiques les plus triviales.

    Il n’y a pas très longtemps un article du mensuel d’extrême-droite, « Le Choc », présentait Bourdieu à la fois comme un marxiste orthodoxe et comme le responsable du « gauchisme » du corps enseignant. A ce point-là de bêtise, il vaut mieux en rire. Mais quant un Alain de Benoist lui-même n’a jamais rien compris à l’oeuvre de Bourdieu, pourquoi s’étonner que des imbéciles colportent de telles crétineries ?

    Je ne crois pas que Boudon soit le seul responsable de l’image simpliste qu’ont un grand nombre de gens de la sociologie de Bourdieu. La bêtise est universelle.

    Par contre, je le prends pour un total irresponsable quasi sénile à légitimer de son « autorité savante » les plus gros poncifs anti-Bourdieu ; particulièrement auprès du public d’un pauvre garçon qui se prend pour un journaliste. C’est d’autant plus désolant que Boudon a écrit par ailleurs des choses assez justes – comme, par exemple, dans son livre sur l’idéologie et l’origine des idées reçues.

    Sur les méthodologies, je ne suis pas assez qualifié pour répondre. Alain Caillé me semble avoir fait une critique de Bourdieu qui me semble, par certains côtés, assez juste. De toutes façons Bourdieu était assez intelligent pour être lui-même conscient de certaines apories de la construction de son discours sociologique.

    Pour l’aspect « scolaire », vous avez, bien entendu, raison. Il faut être d’une bêtise robinesque* pour écrire que Bourdieu serait « partisan du holisme » (sic) …

    *Encore une fois, je n’ai rien contre ce brave garçon – il m’est, à la limite plus sympathique que l’anti-sioniste obsessionnel Soral car il a l’excuse de l’âge – Il ne m’intéresse que comme symptôme d’une bêtise ambiante …

    • paresia Says:

      Nous sommes d’accord, entendre Raymond Boudon tomber dans le simplisme du journalisme politique le plus médiocre est assez consternant.

      Je me demande si ce que vous appelez « sénilité » ne pourrait pas être interprété comme un manque de maîtrise de la « neutralité axiologique » weberienne (bien comprise), c’est-à-dire une « imposition de valeur ».*

      Je m’explique. Bourdieu est accusé, à mon sens à tort, en particulier par des intellectuels libéraux, de n’avoir pas respecté cette neutralité. Cependant Isabelle Kalinowski a montré** à quel point le concept de « neutralité axiologique », traduit par Julien Freund (et d’ailleurs absent des fameuses conférences auxquelles on le rattache souvent), était devenu un outil « anti-marxiste ». Weber se retourne dans sa tombe tandis qu’on oppose irréductiblement éthique de conviction et éthique de responsabilité. Cette dérive intellectuelle a d’ailleurs été très justement critiquée par Bourdieu***. Boudon ne tomberait-il pas, à son tour, et bien plus manifestement que Bourdieu, dans la posture du « démagogue », au sens weberien du terme ?

      * Vous parlez très justement d’irresponsabilité.

      ** http://atheles.org/agone/bancdessais/lascienceprofessionetvocation/index.html

      *** http://www.monde-diplomatique.fr/2002/02/BOURDIEU/16120

  3. Mézigue Says:

    Pour ce qui concerne l’attitude de Boudon, mais aussi d’autres intellectuels ou demi- intellectuels qui participent, de façon délibérée ou pas, au site de Jean Robin, j’avoue ma perplexité. Comment expliquer que des gens, dont on devrait penser que la formation universitaire qu’ils ont reçu devrait les inciter à être nuancés et prudents dans leurs propos, s’expriment d’une façon si tranchée et si partisane ?

    Le terme de « sénilité » est évidemment polémique. Je ne crois pas que Boudon soit réellement sénile. Je crois par contre qu’il tombe dans les pièges qu’il a lui-même dénoncés dans son livre cité ci-dessus. Il n’a pas lu Bourdieu ou s’il l’a lu, c’est de travers et il n’a pas réellement tout compris.

    Bien qu’ayant acheté le livre d’Isabelle Kalinonowski, j’avoue honteusement ne pas l’avoir encore lu … Vous me donnez l’envie de, sans maintenant trop tarder, sérieusement m’y plonger…

    Votre remarque sur la responsabilité de Julien Freund concernant la réception faussée, en France, de l’idée de « neutralité axiologique » me semble fort juste. Le malin* Alain de Benoist a d’ailleurs tout de suite su utiliser à son avantage cette « déformation » que Freund avait fait subir à la pensée de Weber …

    *Sur la malignité d’Alain de Benoist, vous devriez lire les intéressantes remarques de « Caro » ici : http://www.article11.info/spip/Retour-de-brun

    La différence principale entre Bourdieu et Boudon tient à une certaine forme de naïveté de la chose politique qu’a le second. Alain de Benoist, lui, ne fait pas cette erreur. C’est bien pour cette raison qu’il a toujours intellectuellement rejeté des gens comme Bourdieu ou certains penseurs des Lumières (Il a, par exemple, Condorcet en horreur) car ce sont IDEOLOGIQUEMENT et POLITIQUEMENT* ses ennemis. La conclusion qu’il faut en tirer est claire …

    *Alain de Benoist prétend n’avoir jamais fait que de la « métapolitique » et n’être pas un doctrinaire (politique). C’est parfaitement vrai. Il préfère, par nature psychologique, la manipulation…

  4. paresia Says:

    Mise à jour 07/05/2013


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s