Paresia

On ne peut voir qu'on ne voit pas ce qu'on ne voit pas..

Marasme médiatique 18 janvier 2011

Vous avez peut-être remarqué le plateau un peu particulier de Frédéric Taddéï hier soir.. C’était consternant.

Je trouve vraiment dommage qu’on invite Alain de Benoist, Michel Maffesoli, Jacques Rancière et Bernard Stiegler sur le même plateau (parmi d’autres invités à mes yeux insignifiants). Comme si ça ne suffisait pas, ils sont là pour parler du FN. Et la cerise sur le gâteau, prouvant le grave manque de lucidité de Taddéï, c’est d’inviter une fois de plus Alain Soral, qui à mon avis n’est pas près de repasser à la télévision au vu de sa prestation affligeante. Quoique..

C’est à se demander si les autres invités ne sont pas à moitié « black-listés » en apparaissant dans des émissions où ils ne pourront pas s’exprimer. En tout cas merci à Alain Soral d’avoir copieusement pourri une émission de plus en plus médiocre. Lui qui se prend pour un marginal, le voilà transformé en idiot utile du discours dominant.

Je ne résiste pas à vous citer un commentaire trouvé sur le forum de l’émission.

« llio2 » : Le comportement de ce trublion me laisse à penser que la prise de suppositoire devient une récompense du mieux être. Son flux verbal interventionniste et inconvenant, émanation de son nihilisme, liquéfie à ce point son intellect que les composants nutritifs qui en constituent l’éclat se perdent dans une inconfortable diarrhée.

Rien à ajouter..
.. si, une dernière chose : si c’est pas déjà fait, jetez votre télévision à la poubelle.

Publicités
 

19 Responses to “Marasme médiatique”

  1. com1 Says:

    Soral comme toujours a monopolisé la conversation plus pour se prouver qu’il a raison que pour convaincre les autres.Au bout du compte il n’y a plus de débat.A sa décharge il n’a pas pointé le doigt « style j’accuse » qu’il avait utilisé par le passé.

  2. Mézigue Says:

    @ com1
    Votre remarque est intéressante. J’en viens, moi aussi, à me demander si Soral croit vraiment à ce qu’il raconte ou s’il se sent obligé de continuer à jouer un rôle. Peut-être est-il maintenant prisonnier de son public (sa cours) de post-adolescents benêts et continue dans la même voie parce qu’il est incapable d’imaginer d’autres solutions ?

    S’il ne jouait pas dans le registre odieux de l’antisémitisme à peine caché, on serait presque apitoyé …

  3. Monex Says:

    Il se campe et c est sa force dans une attitude..qu il qualifie lui-meme de neutralite bienveillante…..FT ne se trompe pas non..plus sur l originalite d une emission qui a l evidence n ecarte personne du..debat de societe traite. Au contraire cette..volonte de rassembler les esprits les plus divers les plus contradictoires ..mediatiquement celebres aussi bien que meconnus constitue la source principale..de l epanouissement du telespectateur qui pour une fois peut s abandonner a..un plaisir sans melange.

    • paresia Says:

      Une « neutralité bienveillante » que je considère, pour ma part, comme une (pseudo) objectivité perverse, au bout du compte au service du FN.

      Quant à l’émission elle-même, si elle divertit assurément un certain nombre de téléspectateurs (qu’il ne faut pas surestimer), elle ne participe certainement pas, à mon sens, à leur « épanouissement ».

      Elle n’offre qu’un melting-pot (quel « plaisir sans mélange » ?) d’opinions, qui participe activement à l’illusion d’un débat démocratique perpétuel, illusion qui décourage la réflexion politique du spectateur.

      • Mézigue Says:

        Les idées avancées par « Monex » ( « épanouissement », « plaisir sans mélange », « émission qui n’écarte personne », etc) sont tellement extravagantes, que je n’exclus qu’il soit ici délibérément facétieux…

  4. Anonyme Says:

    Je donne mon point de vue contradictoire au votre car je vois que c’est le thème du site . Cette émission était en tout point réussie. Connaissez-vous la pensée d’Alain Soral ? Enfin une émission dans ce marasme médiatique, ce marasme de la pensée unique. Soral même s’il ne détient pas la vérité à des arguments qui se tiennent, et je vous invite à les analyser. Car je n’ai vu ici que des caricature de votre part. Et je me demande encore lesquelles. Si c’est pour dire que c’est un idiot utile car adepte des « théories du complot »… Vous devriez savoir qu’il y a une vraie force politique derrière l’antisionisme…

  5. Anonyme Says:

    J’ajouterais, même si ce n’est pas utile pour des gens disposant d’un esprit critique. Que Alain Soral n’est pas du tout raciste, ni antisémite. Par contre il lutte contre le communautarisme, le racisme, et la politique d’Israël.

  6. Mézigue Says:

    @ Anonyme
    C’est à vous d’apporter les preuves de la « valeur » des arguments de Soral puisque vous prétendez en connaître le fond mieux que nous.

    Pour ma part, ne m’étant pas contenté d’une émission mais l’ayant plusieurs fois attentivement écouté, ayant lu deux de ses livres et sachant dans quelle sorte d’action politique il s’est engagé, je serais curieux que vous m’expliquiez en détails la valeur de ses arguments. M citations à l’appui.

    Pour ce qui concerne l’antisionisme, vous devriez relire plus attentivement ce fil car je ne vois personne ayant nier son import

  7. Anonyme Says:

    J’ai été ravi de donner mon avis sur votre site sympa et intéréssant . Par la suite (après mon commentaire) j’ai lu d’autres de vos billets, et je trouve toutes vos réflexions pertinentes et intéressantes.
    Je ne souhaite pas développer plus car vous avez dit que les réflexions de M. Soral pourrait à la limite convenir à un jeune adulte, ce que je suis.
    Je pense que vous avez raison dans le sens ou les analyses d’Alain S ne sont pas très poussés philosophiquement. Donc je ne veut pas débattre des arguments. J’ai lu aussi les livres d’Alain Soral et ce que je pense est que malgré sa « philosophie de comptoir » il exprime certaines vérités qui dérange « l’establishment » et qui sont (bonnes) à entendre.
    Ses vérités sont des réponses à des questions que beaucoup de citoyens se posent comme :  » pourquoi les arabo-musulmans ne sont pas mieux intégrer dans la communauté française et nationale ?
    D’ou le nom de son »parti égalité et réconciliation » qui défend la réconciliation avec les musulmans (de France) quant au contraire la politique de France à prôner l’assimilation s’est avérée un échec. Donc sur fond d’antisionisme le but est de faire comprendre à la communauté maghrébine que le francais « de souche » n’est pas son ennemi. Ceux que certaines personne comme Houria Bouteldja aimerait nous faire croire ainsi que certaines associations qu’ils seraient inutile de citer. Je vous remercie de m’avoir lu. Pour vous rassurer mes références philosophique ne sont pas A.Soral mais au niveau politique si. Cordialement

  8. Anonyme Says:

    J’aurais éventuellement des questions à vous poser en dehors de ce sujet. « la libre parole du gouverné » cela veut-il dire que la liberté en société est relative ? Bref, vous m’indiquerez éventuellement où m’exprimer.

  9. Mézigue Says:

    Il semblerait que j’ai fait une erreur de manipulation …

    – suite –
    @ Anonyme

    Il est absolument évident que derrière « l’antisionisme » (LE SIEN*) d’un Soral, il y a, comme vous dites, une « vraie force politique ». C’est tout simplement celle de cette clique composée de réactionnaires et de néo-fascistes qui n’a, que je sache, jamais renoncé de façon claire et nette, à son antisémitisme.

    *Il existe, fort heureusement un antisionisme de gauche bien présent, par exemple … dans la diaspora …

    PS : Sur la nullité intellectuelle d’un Soral, je vous invite à lire ici :
    http://www.lepost.fr/article/2010/09/13/2218057_saidchomsky-degonfle-la-baudruche-soral.html
    la fine analyse qu’en a fait un des anciens adhérents à son groupuscule Egalité & Réconciliation…

    Il faut être « un tantinet » mégalo (ou pire) pour oser se faire le critique d’un linguiste de la dimension de Noam Chomsky alors que l’on a manifestement rien compris à ce qu’il a écrit. Il est vrai que le même Soral dans l’un de ses livres (l’Abécédaire, je crois) se permet également de condamner Heidegger d’une phrase…

  10. Mézigue Says:

    @ Anonyme
    Je suis à mon tour ravi de voir que vous prenez les choses avec modération et intelligence.

    Pour ce qui concerne Soral, et bien que cela vous étonnera peut-être tant je donne parfois l’impression de n’être prêt à faire aucune concession* sur ce sujet, je suis, semble-t-il, assez d’accord avec ce que vous écrivez mais je préfère préciser.

    Sur le fait qu’il ne peut « convenir qu’à un jeune adulte », je visais surtout ce dont joue Soral (consciemment ou inconsciemment) et que je ne trouve pas très digne de la part d’un homme de son âge.

    Je trouve son côté « chef charismatique d’une secte politique » (ce qu’il est de fait) plutôt choquant. Il n’y a là de ma part aucune espèce de jugement qui se baserait à priori sur l’âge de ceux qui le suivent et l’admirent sans modération. Il y a hélas des gens plus âgés qui croient en lui et d’autres bien plus jeunes qui, fort heureusement, ont vite compris son jeu de séduction …

    Qu’il exprime « certains vérités qui dérange l’establishment », c’est fort possible. Encore faudrait-il, plutôt que de s’en tenir à cette notion vague d’establishment, analyser un peu plus en profondeur ces dites « vérités » ; ce genre d’assertion relevant plus d’une fort facile rhétorique politique que d’une réalité sociologique clairement et rationnellement éclaircie.

    Sur les défauts d’intégration du modèle français, vous avez certainement raison. Je ne crois pour autant pas que Soral soit la personne vraiment qualifiée pour en débattre. Il y a une multitude de gens bien plus sérieux sur ce sujet (sur ce blog un fil a été ouvert sur Gérard Noiriel par exemple …).

    Je comprends parfaitement la séduction que peut exercer et le mot « d’égalité » et celui de « réconciliation » tant ils peuvent moi aussi me séduire mais je crois qu’ici ils ne recouvrent que du vide. Qu’a fait réellement Soral pour cette réconciliation ? Qu’est-ce que cette sorte de « réconciliation » qui dresse la communauté musulmane contre la communauté juive ?

    Pour finir, je ne peux laisser passer, même mise entre parenthèses, cette notion de « français de souche » qui est, en elle-même, potentiellement porteuse d’exclusion.

    *Ceci dit il ne faut forcément confondre, ici comme ailleurs, la fermeté d’un propos avec ce qui serait l’excès d’un propos. La fermeté peut parfois ne résulter que de ce que le point-de- vue adverse est trop excessif et qu’ainsi on veut répondre à ce débordement …

  11. Mézigue Says:

    Il est entendu que ce Monsieur Soral, qui vient de faire éditer un nouveau livre, n’est qu’un triste sire irresponsable qui prend le risque d’attiser l’antisémitisme toujours latent aux alentours de l’extrême-droite et même hélas ailleurs…

    Que ses naïfs admirateurs puissent croire que les idées de Soral sont originales et novatrices – pseudo qualités ce qui attirent toujours ce genre de personne niaises – est inquiétant mais somme toute pas très surprenant.

    Plus extraordinaire est le fait que des personnes, pourtant dotées de qualités de réflexion incontestables et d’un minimum de culture historique, puissent prendre suffisamment au sérieux ce pitre au point de prétendre analyser doctement sa prose et donc, par là même lui donner une certaine légitimité. On en trouve un exemple ici* :
    http://www.enquete-debat.fr/archives/le-sabbat-de-loligarchie-judeo-maconnique-ou-comprendre-lempire-avec-alain-soral

    L’auteur, dont le sympathique pseudonyme est « Saidchomsky » avait déjà, auparavant, analysé la prose du « Christ brun » ici http://www.lepost.fr/article/2010/09/13/2218057_saidchomsky-degonfle-la-baudruche-soral.html Il revient cette fois à la charge à propos du petit pamphlet antisémite que le « journaliste » du torchon d’extrême-droite, Flash, vient de faire paraître.

    S’il n’était pas sourd à tout ce qui conteste la haute valeur intellectuelle, qu’il semble vouloir s’auto-attribuer, on aimerait lui poser deux questions. Vos articles sur le « vieux beau » d’extrême-droite n’ont-ils vraiment que vocation pédagogique ? Ne sont-ils pas plutôt la trace du reniement d’idées qui auparavant vous avaient séduites** mais dont vous ne seriez pas encore totalement convaincu qu’elles sont stupides, simplistes et nauséabondes ?

    *Que ce Monsieur « Saidchomsky » s’exprime sur le site d’un autre pitre d’extrême-droite, lui islamophobe, n’est pas innocent.

    **L’auteur est un ancien adhérent du groupuscule d’Alain Soral, « Egalité & Réconciliation »

  12. Mézigue Says:

    Bien évidemment la personne interpellée qui a choisi le pseudonyme de « Saidchomsky » n’a pas, bien qu’elle en a été prévenue par mes soins, jugé utile de venir s’expliquer ici. La raison en est simple à comprendre. Il lui est beaucoup plus facile de pérorer sur le site d’un brave garçon comme Jean Robin que d’affronter des questions plus pointues ici.

    Mais peu importe cette nouvelle preuve de lâcheté d’un tout petit apprenti intellectuel qui ainsi ressemble à bon nombre d’intellectuels confirmés … Cela montre simplement une nouvelle fois que, contrairement à ce que croient souvent ceux qui sont favorisés sur ce plan, la valeur d’un homme ne se mesure pas seulement à ses capacités intellectuelles.

    Au-delà donc misérabilité de ce poltron, est intéressant à observer ce « journalisme » qu’est en train d’inventer quelqu’un comme Jean Robin.

    Tout comme Taddeï*, ce qui l’intéresse n’est certainement pas d’élever le niveau de son public ni, bien entendu, contrairement à la vision naïve qu’ils ont, tous deux, de la Liberté d’expression, du Politique et même de la Connaissance, de « l’informer ». Ce qui l’intéresse, c’est, pour sa propre notoriété, d’augmenter le plus possible l’audience** de son site.

    *Dont il facile de deviner que quelqu’un comme Jean Robin crève d’envie de lui ressembler
    ** Cette audience, si l’on en croit le nombre « d’amis de son site », croît de façon régulière.

    Jean Robin ne s’en cache d’ailleurs pas qui, face à ceux qui le critiquent, a toujours dit, en cela clairvoyant, que, tant qu’ils parlaient de lui – même en mal donc -, cela lui est bénéfique ; principe même du buzz.

    Jean Robin a également compris quelque chose d’important sur le plan psychologique. Rares, très rares sont les personnalités insensibles au fait qu’on les prennent au sérieux et que l’on écoutent.

    En dehors du poltron inconséquent* dont j’ai parlé ci-dessus qui après avoir adhéré au groupuscule de l’antisémite Soral s’est aperçu de sa méprise (on notera que sa clairvoyance d’intellectuel dont il semble si fier est, pour le moins, à éclipses …), la gamme des personnes, interrogées ou invitées par l’apprenti journaliste Robin, est assez étendue – ce qui lui permet, au passage, de passer pour quelqu’un de fort tolérant.

    *inconséquent car il arrivera forcément un moment où il s’il veut tirer bénéfice de ce qu’il croit être ses fines analyse politiques, il faudra qu’il se dévoile. On saura alors quels intérêts il défend …

    Bref, ce nouveau « journalisme » qui en train de naître sous nos yeux n’a rien à envier, sur le plan de la nullité intellectuelle, à celui qui existe déjà dans les « grands » médias comme la télévision et/ou la presse grand public.

    Et cela n’est guère réjouissant…

  13. Méziguue Says:

    A propos de la légèreté de certains journalistes, et puisque ce fil parle du passage d’Alain de Benoist dans l’émission de Taddéï, il est inquiétant de voir que ce dernier puisse se faire passer pour un « intellectuel de gauche » (sic !!!) auprès de journalistes pressés ; ce alors qu’il n’a jamais réellement rompu – ni sur le plan personnel, ni sur le plan des idées – avec l’extrême-droite.

    Ce déclarer « contre le racisme » (comme il le fait) est une bonne chose mais vues les relations intellectuelles et personnelles qu’il a toujours continuer à entretenir avec tout ce que l’extrême-droite comprend de racistes, d’antisémites et de profonds réactionnaires, on a des doutes sur la sincérité de ses propos.

    Alain de Benoist serait-il un peu schizophrène ?

  14. Méziguue Says:

    Taddéï est interviewé ces jours-ci sur le site de  » l’intellectuellement limité » Jean Robin (le « journaliste » islamophobe qui ouvre son site à tous les plus gros poncifs et préjugés de la droite musclée et de la droite la plus radicale)..

    Que ce marécage de petites têtes d’extrême-droite est petit …

  15. Mézigue Says:

    Alain Soral n’est pas « seulement » qu’un antisémite, c’est également un propagandiste du négationnisme :

    Mais il a un admirateur de choix, son ex-collègue du torchon d’extrême-droite Flash

    La question se pose alors de savoir si De Benoist est un de ces intellectuels naïfs jusqu’à l’absurde ou s’il a toujours su où sont les ennemis de son idéologie profonde (et inavouée) … et où sont ses amis.

  16. Mezigue Says:

    Il semblerait que Taddéï ne vous ait pas entendu … Il a, à nouveau, invité dernièrement
    http://www.youtube.com/watch?v=m83gnOUve5w l’idéologue de la droite radicale Alain de Benoist (Mais sans son compère Soral, cette fois). C’est très bien. Cela lui a permis de se ridiculiser et de montrer quel fumiste il est.

    Ainsi quant le magistrat Philippe Bilger lui a demandé d’où il tenait ses allégations, il a été incapable de répondre de façon précise (dans les journaux a-t-il dit …). Monsieur Alain de Benoist a ceci de commun avec Alain Soral. C’est un fabulateur.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s