Paresia

On ne peut voir qu'on ne voit pas ce qu'on ne voit pas..

Nietzsche par François Châtelet 20 octobre 2010

 

.

Publicités
 

3 Responses to “Nietzsche par François Châtelet”

  1. Mezigue Says:

    François Châtelet est un excellent historien de la philosophie mais il a le défaut de tous les historiens de cette discipline, il n’approfondit pas. Si le terme de « scolaire » n’était pas si péjoratif, on pourrait dire qu’il l’est parfaitement. Ce passage audio dans lequel il parle de Nietzsche en est le parfait exemple. Ce qui l’intéresse principalement chez cet auteur, ce n’est pas le fait qu‘il soit poète – il dit même de façon explicite que ce n’est pas important – mais quels sont les concepts que Nietzsche a analysés et en quoi ils s’inscrivent dans l’histoire des concepts. Après Heidegger et Wittgenstein, cela donne une impression de « vieilli ».

  2. paresia Says:

    Oui, les bons « enseignants » sont rarement (cela arrive parfois) des « créateurs » inspirés.. tout comme les « créateurs » sont rarement de bons « enseignants ».

  3. Mezigue Says:

    Vous avez raison mais ce n’est pas seulement cette opposition entre créateurs et « transmetteurs » que je voulais souligner (car effectivement les deux peuvent parfois cohabiter chez un même homme) mais l’appauvrissement que constitue le fait de pouvoir parler d’une multitude d’auteurs sans trop d’erreurs.

    Dans ce que dit de Nietzsche François Châtelet rien n’est faux mais ce n’est pas très intéressant.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s