Paresia

On ne peut voir qu'on ne voit pas ce qu'on ne voit pas..

« La gauche moderne » : voyage au centre de l’échiquier politique 22 juillet 2010

Fondé en 2007 par Jean-Marie Bockel le parti issu de l’UDF « La Gauche Moderne » symbolise le rapprochement social-libéral entre les deux principales forces politiques françaises, le PS et l’UMP. Le 2 juin ils organisaient une conférence populaire, dans une brasserie « au cœur de Boboland », avec deux stars du journalisme : Éric Zemmour et Élisabeth Levy.

.

.

Introduction de Diane Le Bégec. Pourquoi inviter Eric Zemmour et Elisabeth Levy ? Parce que ce sont des journalistes, histoire d’inverser les rôles (étrange, moi j’aurais d’abord pensé à leur positionnement politique, la « gauche moderne » a choisi comme têtes d’affiche deux personnalités portant l’étiquette « de droite »). « L’affaire Zemmour » présentée comme « déni de réalité » (et qu’en est-il de la réalité de l’instrumentalisation politique du racisme, pratique dont le monopole est en train de quitter l’extrême droite ?). On aimerai entendre autant d’indulgence à propos de Dieudonné, qui est « de gauche », mais qui joue sur le même registre.

.

.

Gérard Delahaye, transition sans intérêt.

.

.

Éric Zemmour commence par rappeler qu’il n’est pas de gauche (ça semblait manifestement nécessaire). Puis nous explique qu’il fait bien son boulot. Qu’il écrit des livres qu’il n’a pas envie d’écrire. Que « tout le monde lui tombe dessus » (?) Et que l’antiracisme est une mascarade (la-dessus on sera d’accord, mais la critique de l’antiracisme peut elle aussi faire office d’écran de fumée).

.

.

La « transmutation ». Éric a une illumination : « c’est moi qui fait de la politique ». On le manipule. « Professionnellement ils ont renoncé à me tuer ». Le grand complot médiatique n’est pas assez fort pour détruire Zemmour l’irréductible. Mais quand même, c’est pas juste : « En France on protège ceux qui mettent le feu et on persécute ceux qui… » Tiens donc. Belle image. Éric met le feu dans la salle.

.

.

Une question pour la star : antiracisme et immigration. L’occasion de faire la pub de son dernier bouquin. Éric nous explique que la gauche a travesti l’idéal révolutionnaire : elle fait passer les immigrés pour des révolutionnaires, mais ils sont anti-français. Le message passe tout seul. Pas de réaction « gauchiste ». Puis on glisse vers une analyse marxiste du capitalisme (histoire de ne pas trop heurter les sensibilités) : c’est les riches qui veulent distancer les classes moyennes, et pour ça ils ont besoin d’immigrés.

Prenons un peu de recul : « la gauche moderne » se présente comme un parti social-libéral. Ils ne sont certainement pas pour la fermeture des frontières. Pourtant il n’y a aucune réaction à ces propos de la part des organisateurs.

.

.

La seconde guerre mondiale et la résistance. Les collabos viennent de la gauche. Voilà un scoop. Oui mais personne n’ose le dire. Sauf la « gauche moderne ». Eux ils sont décomplexés. Céline est pour eux l’exemple parfait de la spirale du vice gauchiste : pacifiste, puis collabo, et enfin antisémite. Mort aux Célines des temps modernes ! La patrie est en danger, aux armes !

.

.

« L’antiracisme est un racisme ». Oh ben merde, je me fais traiter de raciste. Étonnant non ?

.

.

Eh mec t’es pas dissident ? T’es pas une victime ? Non non. T’es copain avec Soral ? Euh.. je sais pas..  T’es pas anti-sioniste ? Non non, en fait la subversion c’est le sionisme, mais Soral est intelligent. T’as pas compris ? C’est pas grave, on t’en veut pas. C’est les délinquants qui t’embrouillent l’esprit.

.

.

Bonjour, j’aime le PS. Vous êtes le « méchant ultime du système ». Ah oui, mais c’est pas de ma faute ! C’est pas facile vous savez, je ne fais pas de politique. Ah bon ? Oui, moi je suis journaliste, c’est pas de ma faute. Vous ne faites pas de politique alors, vous êtes sur ? Ah non, pas du tout. (?) En fait ceux qui se disent dissidents sont paranos, si ils le voulaient vraiment ils passeraient à la télé tous les soirs.

.

.

Elisabeth entre en scène. La flotille. Le fiasco militaire. L’indignation planétaire. Pauvres israéliens. Trois jours de « une » ! Vous vous rendez compte ! Les médias sont antisémites ! Je suis menacée ! « La situation est la suivante » : le Hamas c’est des enculés, et je suis pour un État palestinien (oh ben merde, eux ils en veulent pas..). Un pauvre soldat est pris en otage. Merde alors ! « J’ai été frappée de sidération » (véridique). De toute façon les gens m’aiment ! Les mauvaises langues viennent nous chercher quand on est bourrés, et ils font que faire plein d’amalgames. « Les gens ne sont pas dupes », ils me soutiennent. Vive Finkielkraut !

.

.

Je pète à table moi, je ne suis pas n’importe qui ! Une intervention  : y’en a marre des victimes ! Elisabeth : Et la Shoah alors ? Faut pas dire n’importe quoi.. Oui il y a une idéologie des droits de l’homme, mais faut pas exagérer.. « Je suis pour la liberté [d’expression] mais j’assume pas celle des autres ». Internet c’est de la merde. Ils nous manipulent. Il faut parler de la Burqa. Taddéi je l’emmerde.

.

.

Et si c’était Ahmadinejad qui avait zigouillé des humanitaires, ça donnerai quoi dans les médias ? Mais vous êtes naïf ! Vous avez pas vu les couteaux, les lance-pierres, les chansons antisémites ? C’est la guerre ! Alors c’est pas un « fiasco » ? Si, c’est un fiasco (?), « la vérité c’est une opération turque ». Mais sinon je suis d’accord avec vous, « on en a trop fait sur la Shoah », et aujourd’hui la colonisation est en train de remplacer la Shoah dans la traditionnelle auto-flagellation française. Les français sont masochistes, c’est bien connu.

La Turquie provoque Israël, se rapproche de l’Iran. Qu’en pensez vous ? La Turquie n’est pas prête de rentrer dans l’Europe. C’est le choc des civilisations.

Vous jouez le jeux de médias avec Eric, vous êtes les provocateurs employés par le système. Oui, peut-être, mais c’est pas de notre faute. Magnifique conclusion.

.

.

Publicités
 

3 Responses to “« La gauche moderne » : voyage au centre de l’échiquier politique”

  1. Mézigue Says:

    Tous ces gens collaborent maintenant au « Causeur » mensuel se situant à gauche … du mensuel « Le Spectacle du Monde » soit tout de même bien à droite. Ils n’hésitent pas à donner la parole à des gens comme le littérateur islamophobe Renaud Camus (l’homme qui manifeste avec les gens du Bloc Identitaire et les fous à lier du groupuscule d’extrême-droite poste Laïque)

  2. Mézigue Says:

    Lire « Riposte » Laïque pour « poste Laïque »

  3. Mézigue Says:

    Un magazine comme «Causeur» a, dans le champ médiatico-idéologique, ceci d’intéressant qu’il fait se rejoindre des marionnettes médiatiques (Des guignols de l’info plus vrais que vrais) et cette nouvelle génération de petits bourgeois de droite, voire d’extrême-droite, qui s’abreuvent à la source du GRECE et de son pape idéologique, AdB. On en a un bon exemple avec quelqu’un comme Laurent Cantamessi http://tatamoche.blogspot.fr/2013/08/un-cas-ordinaire-de-betise-neodroitiste.html


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s