Paresia

On ne peut voir qu'on ne voit pas ce qu'on ne voit pas..

Saïd Bouamama et le marxisme 4 avril 2010

Saïd Bouamama est un sociologue, docteur en socio-économie, né en 1958. Militant engagé depuis de nombreuses années dans les luttes de l’immigration pour l’égalité réelle des droits en France. Il est directeur de recherche à l’IFAR située à Villeneuve-d’Ascq (59). Il développe une sociologie des dominations prenant pour objets les questions liées à l’immigration et la place des personnes issues de l’immigration dans la société française, les jeunesses et la citoyenneté, les différentes formes et expressions des dominations de sexe, de « race » et de classe, etc. Il est un des principal promoteur du courant de l’action-recherche en France, qui se distingue de la recherche-action par l’articulation spécifique qui est faite entre la connaissance et la pratique des acteurs, mettant le savoir au service des acteurs et non l’inverse.

Il est membre du mouvement des Indigènes de la République et également directeur de publication de la revue internet Les Figures de la domination. (wikipédia)

Trois conférences prononcées à Paris en 2009 dans le cadre du Cercle Henri Barbusse (mouvement marxiste léniniste).

1 – Le matérialisme dialectique

2 – Le matérialisme historique

3 – Le fascisme

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s