Paresia

On ne peut voir qu'on ne voit pas ce qu'on ne voit pas..

La décroissance, une idéologie politique ? (Réponse à « La décroissance, un slogan provocateur ») 9 mars 2010

Qu’est-ce qu’une « idéologie » ? Pour moi ce terme est synonyme de « pensée », « système de pensée », ou « philosophie », mais avec une connotation plus négative. Évidemment celui qui produit, ou véhicule une idéologie appellera plutôt ça une idée, une pensée, voire une « provocation ». Toute pensée, toute philosophie peut être considérée comme une idéologie, à partir du moment où elle semble, dans un contexte particulier, produire non plus de la réflexion comme elle est sensée le faire, mais empêcher cette même réflexion.

Dire qu’un courant de pensée est idéologique ne suffit évidemment pas pour critiquer ses arguments. Mon problème vis-à-vis de la décroissance est assez simple : si ce n’était qu’une philosophie détachée du monde politique je n’appellerai pas ça une idéologie. Le fait est que cette philosophie, pourtant très récente, est bien plus connue que celle de Platon ou d’Aristote. Son succès la fait intervenir dans le débat politique d’aujourd’hui, peut-être pas en première page des journaux mais quand même assez pour intéresser une part significative de la population. Elle permet le « débat » (qui pour moi est un faux débat) avec les promoteurs du développement durable, au cour d’une épique bataille « verte », et donc leur fait indirectement de la publicité. Mais il y a plus grave. Ce faux débat donne aux citoyens l’illusion de la démocratie.

La décroissance, en tant qu’idéologie politique individualiste (ce qui nous concerne nous, les riches), se marie très bien avec le néo-libéralisme. Elle empêche toute perspective politique internationale, comme celle envisagée par le communisme, qui devient de plus en plus nécessaire pour barrer la route au nouvel ordre mondial néo-libéral. La distinction pays développés / pays sous-développées est insuffisante. Au sein de ces pays le développement est très inégal. En France ou aux Etats-Unis, certaines régions, certains quartiers sont sous-développées par rapport à d’autres. Mettre tous les « pays riches » dans le même sac n’a aucun sens.

Quand on dit que l’écologie ne devrait être ni de droite ni de gauche ça ne veut pas simplement dire que tous les partis politiques devraient s’en occuper. Ça veut dire surtout qu’ils sont tous plus ou moins d’accord sur ce point. Ainsi mettre en scène le débat « écolo » revient à créer un spectacle « spécial langue de bois » qui  occulte, puisqu’il en prend la place, le vrai débat politique . Pour moi le grand débat politique, c’est le débat nationalisme / communisme. Vous en voyez souvent vous des discussions sur ce sujet dans les journaux, sur internet ou à la télévision ?

Quand à Yves Cochet, j’apprends donc qu’il se range dans le camp des « réductionnistes de la croissance exponentielle de la population humaine ». Pardon pour le raccourci, « exterminationniste » c’est peut-être un peu exagéré, mais un rapide calcul montre que dans de plus en plus de pays occidentaux, d’où vient le néo-libéralisme, la population diminue (1,5 enfants par femme en moyenne en europe). Si on exporte ce modèle partout dans le monde (promotion de la contraception, de l’avortement médical) la population diminuera nécessairement. Vouloir une population stable est illusoire. Les populations ont toujours augmenté ou diminué, parfois très rapidement.

Les verts, malgré tous leurs défauts, avouent au moins servir une politique internationale (ce que montre très bien l’engagement d’Yves Cochet sur la question de la « surpopulation », qui n’a rien à voir avec la situation en europe). Serge Latouche lui est schizophrène si j’ai bien compris l’article précédent, puisqu’il préconise également une division de la population mondiale par deux dans son livre Le pari de la décroissance (il suffit de chercher un peu pour s’apercevoir qu’il s’occupe en fait largement du tiers-monde, et de l’Afrique en particulier).  Alors, on s’occupe que des riches occidentaux ? Et bien non, on fait comme tout le monde, on sert le nouvel ordre mondial..

Publicités
 

3 Responses to “La décroissance, une idéologie politique ? (Réponse à « La décroissance, un slogan provocateur »)”

  1. paresia Says:

    Commentaire de Mézigue :

    D’accord avec votre premier paragraphe. Pour approfondir cette question le petit « classique » de Jean Baechler, « Qu’est-ce que l’idéologie ? », semble encore d’actualité.
    .
    Sur le reste je pense qu’il serait utile que vous vous informiez un peu avant de parler du concept de décroissance tant vos remarques à son propos donnent l’impression que vous parlez non pas de ce large courant intellectuel très diversifié mais bien de l’idée (déformée) que, vous, vous semblez vous en être fait

    Quelques liens parmi d’autres :

    http://www.decroissance.info/-critiques-
    http://www.decroissance.info/-Reflexions-
    http://search.atomz.com/search/?sp_a=sp10044108&sp_q=d%E9croissance+&sp_p=all&sp_ f=ISO-8859-15
    http://jeanzin.fr/index.php?post/2010/01/21/Qu-est-ce-que-l-ecologie-politique

    En ce qui concerne les autres paragraphes, vos remarques* étant, pour beaucoup d’entre elles hors sujet**, il est impossible d’y répondre dans le cadre réduit d’un simple commentaire.

    *Ainsi cette intéressante question politique communisme/nationalisme.

    **La question du malthusianisme n’est pas vraiment hors sujet mais elle mériterait mieux qu’une présentation sommaire et de parti pris …

    PS : Si la question écologique vous intéresse plus sur un plan philosophique que sur un plan politique, vous devriez vous intéressez à des gens aussi différents qu’ Arne Næss, André Gorz, Jacques Ellul, Hans Jonas ou encore Nicolas Georgescu-Roegen


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s